Blade jigs, par Dalien (part.3)

Vous noterez que les Crazy Blades sont ou blanches, ou chartreuses. Tout simplement parce que quand ce n’est pas l’un qui plaît aux poissons, c’est l’autre ! Admettez que cela simplifie grandement la pêche ! La seule chose qui diffère, c’est la couleur du trailer. Selon que l’eau est particulièrement mâchée ou claire, je vais jouer sur la couleur du trailer pour améliorer la visibilité.

2

Si les Crazy Blades sont si populaires, c’est aussi parce que d’une certaine manière le concept de Savage Gear a pris de vitesse ses concurrents. L’apport des trailers de caoutchouc permet d’améliorer la silhouette du leurre, sans augmenter la portance. Sous packaging, cela semble un détail négligeable, mais une fois que vous aurez un peu de bouteille dans l’utilisation des blade baits, vous reconsidérerez votre position, croyez-moi…

Il faut enfin noter un dernier détail : la palette n’est pas percée d’un trou, mais d’un rainure disposée horizontalement. Cela créé un comportement hautement erratique du leurre, imprévisible pour le poisson, ce qui déclenche un paquet d’attaques supplémentaires. Il faut enfin noter que les Crazy Blades sont disponibles seules, avec un astucieux système d’accroche qui vous permettent de transformer n’importe quel leurre en bladebait. Si bien que plus aucune espèce de poisson n’est à l’abri de ces leurres, pas même les aspes…

3