Le 3D Roach frappe encore ! par Quentin Combe (part.1/2)

Il y a un fait que j’ai pu remarquer lors de certaines sessions de pêche, et qui peut – si vous réfléchissez de votre côté – se vérifier régulièrement. En effet, j’ai constaté que la pression de pêche lors d’une journée peut, en fonction de son intensité, changer la donne…

DSCF6382Il est évident que moins la pression de pêche est forte, plus il y a de chance de faire une bonne journée. C’est un détail qui peut faire passer votre session de pêche de « médiocre » à « mémorable ». Bien souvent, ce sont alors les lois du hasard qui sont maîtres du jeu. Un jour vous êtes seul sur un parcours de 5km, le lendemain vous croisez 15 pêcheurs. Mais il est possible de forcer le destin pour optimiser sa pêche. C’est ce que j’ai voulu faire en ce week-end d’ouverture du carnassier. Ceux qui me connaissent bien savent que j’adore pêcher entre amis, mais que je n’aime pas pêcher au milieu d’une foule de pêcheurs. C’est pour cela que, cette année encore, j’ai zappé l’ouverture. Ou du moins, celle du carnassier. Car j’ai bel et bien rejoint le bord de l’eau afin de faire « mon » ouverture de la truite ! Seul sur le parcours, comme je m’y attendais, je ferais une dizaine de poissons calibrés aux alentours des 30cm ainsi qu’un beau poisson de 40cm. Une belle session avec des attaques violentes sur le 3D Fry et la Rotex !

DSCF6405